7 Ans comme recruteur : qu'est-ce qui a réellement changé ?

👉🏻 2024, je fête mes 7 ans comme Recruteur après un début de carrière au sein d’un leader du marché. Entre mon 1er stage en 2012 et aujourd’hui, je me suis posé la question des réels changements connus par notre métier ? 


DES RECRUTEURS 4.0 ?

Recruteur, c’était un métier inconnu pour moi avant de réaliser ce 1er stage en 2012. 
J’ai 20 ans, costume fraichement acheté chez Zara et je découvre, non sans stress et appréhension, ce job. 
Je saute directement dans le grand bain et rejoins cette formidable machine, Michael Page.  
 
Dès le 1er jour, je dois prendre mon courage à deux mains et décrocher le téléphone pour qualifier un Directeur Commercial de l’âge de mes parents. WOW ! 
 
Mes outils 👉🏻
  • une base de données interne,
  • un téléphone CISCO collé au bureau
  • et un conférencier de 1er ministre 
 
Je sors de cette première journée impressionné par le rythme, le niveau d’aisance orale de mes collègues et surtout la capacité à convaincre ! 
Pour quelqu’un qui adore l’esprit de compétition, je me dis : « c’est le bon métier » 
 
Je me dis aussi une chose : c’est sur, je peux le révolutionner ! 
Alors qu’est-ce qui a vraiment changé entre 2012 et 2024 ? 
 
Pour le moment, je n’ai toujours pas trouvé LA bonne idée au risque de vous décevoir, mais je ne désespère pas 💪🏻

De mon point de vue, ce qui a vraiment changé, ce sont les outils que nous utilisons au quotidien. 

Et en tête de liste, le plus gros changement c’est LinkedIn. 

Ce réseau a complètement changé le jeu du recrutement ! Beaucoup de personnes ont du mal à s’en rendre compte mais la puissance de LinkedIn est phénoménale et cela va au-delà de notre secteur 🚀
 
En second, je parlerai de la visioconférence. Cet outil d’échange a totalement changé notre démarche d’évaluation.
En 2018, je me souviens réaliser 90% de mes entretiens en physique. Aujourd’hui le ratio s’est totalement inversé !
Cela ouvre aussi le scope de nos missions, que ce soit en France, en Europe et à l’international. Il permet aussi d’être plus réactif. 
 

J’ai aussi envie de mentionner l’arrivée des ATS (Application Tracking System) plus agiles, simples et interconnectés qui facilitent notre quotidien.
Ils permettent de suivre de manière « friendly » nos processus de recrutement et de se créer des bases de données candidats propres et respectueuses des données personnelles (poke Huntool).

Enfin, je ne pouvais pas l’oublier, l’IA…

Nous en avons déjà parlé dans un précèdent article (à retrouver sur notre onglet Le Guide du Talent) cette technologie va apporter les prochaines grandes mutations de la décennie. Nous l’utilisons déjà pour simplifier certaines actions chronophages et les résultats sont bluffants. 

Comme vous le lisez, ce sont principalement des mutations organisationnelles.
Sur les fondements mêmes de notre métier, je ne trouve cependant pas que les choses aient réellement changé. 
 
Les ingrédients nécessaires à la recette du « BON RECRUTEUR » restent les mêmes qu’il y a 10, 20 ou 30 ans : une aisance relationnelle, une résilience sans faille et une grande capacité à convaincre
 
Alors oui, les outils d’aujourd’hui sont géniaux et apportent des axes de développement très vastes, mais je crois sincèrement qu’il faut rester connecté aux fondamentaux de notre métier : l’empathie, le respect et la persévérance 😉
 
Promis, nous réfléchissons toujours à révolutionner ce superbe job !