LA RÉTROSPECTIVE 2023 CUISINÉE PAR SINGULIER(S)

👉🏻 Inspirés par Spotify ou encore la SNCF, nous nous lançons dans une rapide analyse du marché du recrutement sur l’année passée. N’y attendez pas de chiffres, notre client préféré ou encore le nombre de placements réalisés, notre propos se concentre sur les pratiques et la dynamique du secteur 😉

LE RECRUTEMENT TECH BOULEVERSÉ !

L’année touche à sa fin et nous venons de fêter les 1 an de Singulier(s). Un baby cabinet à notre image, qui a bien grandi ces 12 derniers mois.

Vous avez adorez vos récapitulatifs personnalisés Spotify ou encore SNCF, c’est à notre tour d’être dans la tendance et de vous présenter notre analyse du marché.

👉🏻 Et quel marché ? Celui de la Tech, notre secteur et domaine de prédilection.

Les médias en ont beaucoup parlé, c’est un secteur qui a subi de nombreux bouleversements. Chahutées, les entreprises Françaises ont du revoir leurs ambitions, ré-aligner leurs stratégies et gérer avec précision leurs trésoreries. Un ensemble de facteurs qui n’a pas permis aux Recruteurs de maintenir le niveau de croissance de 2021 et 2022.

Ce constat est partagé par nos amis de chez Maddyness dans cet article qui partage nos ressentis et impressions :

👉🏻 https://www.maddyness.com/2023/12/07/cabinet-rh-est-on-entre-dans-la-periode-de-vaches-maigres/

Afin de rendre les choses plus concrètes, nous nous sommes amusés à comparer 2023 aux deux années précédentes. Le constat est simple, les cabinets de recrutements doivent être les plus agiles possibles pour suivre les tendances et mutations économiques.

 

2021 & 2022 : Un après-Covid florissant 🔥

Après l’année COVID, le marché de la Tech repart fort, même très fort. Les entreprises sont dans une dynamique positive et portées par de nombreux investissements. Avec des niveaux de trésorerie qui explosent elles recrutent beaucoup, voir sur-staffent. Une situation parfaite pour les acteurs du Recrutement.

  • les processus de recrutement sont courts
  • les budgets de rémunération sont élevés 
  • les candidats sont dans une démarche d’écoute très active 
  • certains marchés Tech connaissent une forte concurrence et une forte pénurie de candidats 
 

C’est l’année de tous les records ! Les jeunes diplômés, notamment dans le Commerce vivent leurs meilleures négociations : le fixe à 45k€ en sortie d’études devient la norme dans le SaaS.

C’est donc du pain béni pour nous Recruteurs.  Le rythme est intense, les clients sont exigeants et stressants, mais les chiffres d’affaires décollent.

Vous l’aurez compris, nous avons navigué pendant deux ans dans des eaux riches, douces et rapides. Après-coup l’analyse est évidente, les recruteurs se sont concentrés sur le commerce plus que sur leurs méthodes, outils et évaluations. Nous ne blâmons personne, nous aussi nous faisons partie de l’équipe ! Une stratégie qui se concentre sur la quantité plus que la qualité, ce qui a fortement impacté le niveau de nos prestations.

 

2023 : Back to basics 🧢

Après des années de croissance, les Recruteurs se sont habitués à recruter vite et plutôt facilement. Le contexte économique et social de début 2023 met donc un énorme coup de clim 🥶

  • les parties prenantes semblent frileuses, incertaines et plus volatiles.
  • les niveaux d’engagements baissent drastiquement
  • les stratégies de recrutement sont fragiles
  • les mandats bien moins nombreux
  • la pénurie de candidats s’accentue
 

Après une tendance à “cruiser” sur un marché qui va bien, nous nous retrouvons les deux roues dans la boue à accélérer sur place. Bon nombre d’entre nous avons eu du mal à anticiper et prévoir ces changements qui ont mis un bon coup de frein sur nos activités.

A la fin du T1 2023, le constat est simple, si nous ne changeons pas les choses, nous ne passerons pas l’année 😳

 

Nos enseignements ⚡️

En regardant dans le rétro, le constat général est plutôt simple. Les Recruteurs ont dû revenir aux fondamentaux et aux principes du métier qui fonctionnement : rigueur, précision, proximité, respect et réactivité :

  • se caler sur le temps long du métier pour mieux comprendre et cerner les besoins de nos clients et de nos candidats
  • assurer un haut-niveau d’accompagnement pour être référencer comme un acteur de confiance

Un retour aux basiques qui fait beaucoup de bien pour le secteur. Notre métier reste et restera d’être le trait-d’union entre plusieurs personnes afin d’accompagner des challenges de vies et des croissances d’entreprises.

Il faut conserver un niveau d’excellence pour attirer les top-guns du marché ! Vous trouverez d’autres articles présentant nos best-practices candidats et entreprise ici ! 

Les fees c’est cool, mais ce n’est pas suffisant pour durer ! A ceux qui s’éclatent à remplir des tableurs, à faire décoller leur nombre de calls réalisés ou à envoyer un max de CV dans une short-list, nous vous souhaitons bon courage pour 2024 !

 

Parlons maintenant de l’avenir : le point très rassurant est que nous sentons une forte reprise sur cette fin de T4.  De belles projections pour le début de l’année prochaine 🤩

On vous souhaite donc un excellent closing et de beaux recrutements pour finir cette année.

Chez Singulier(s), nous sommes disponibles pour échanger de votre carrière ou de votre projet de recrutement. 

💥 La démarche est simple, prenez rendez-vous sur le lien suivant :  

https://calendly.com/elliot_singuliers/30min

 

« Vis ma vie de Recruteur en 2023 » chez Singulier(s) : 

  1. Le niveau d’engagement des candidats :
    • « L’opportunité est intéressante mais j’avance déjà sur 6 process »
    • « J’ai reçu la promesse d’embauche mais finalement je déménage sur Marseille » 
  2. Des stratégies de recrutement mal ficelées :
    • « Malheureusement on stoppe le recrutement, le CODIR a mis son véto » 
    • « On lance le recrutement mais nous allons surement connaitre une réorganisation » 
  3. Un nombre de recrutement plus faible :
    • « Nous sommes plutôt en train de dégraisser que de recruter » 
  4. Des candidats sur-sollicités mais peu réceptifs :
    • « Merci pour ton message qui attise mon attention, je suis intéressé mais plutôt pour un job sur T2 2024 »